Interview - Alexandre Henrard


Le Coutançais Alexandre Henrard, membre du collectif Attitude Manche et pentathlète depuis 10 ans, fait partie des meilleurs français de sa discipline et donne une véritable visibilité à la Région Normandie à l'échelle nationale et internationale.

Pouvez-vous vous présenter ?
« Je m'appelle Alexandre Henrard, j'ai 28 ans. Je suis de Coutances. J'ai commencé le pentathlon moderne à l'âge de 18 ans. J'ai fait deux ans en pôle à Font-Romeu. J'ai intégré l'INSEP en 2012, après les Jeux de Londres. J'y suis resté jusqu'en 2019 et durant cette période j'ai eu 4 médailles internationales. A côté du pentathlon, il y a des disciplines annexes que sont le biathle et le triathle, où je dois avoir 6 titres mondiaux. Je vis de mon sport depuis 1an ½ maintenant grâce à une entreprise qui s'appelle Videlio, je suis employé mais je suis détaché pour pratiquer mon sport. Je suis membre du collectif Attitude Manche, on est un groupe d'une dizaine d'athlètes originaire de la Manche. Je m'entraine depuis 2019 au sein de mon club, le Racing Multi Athlon (RMA) basé à Paris. »

Qu'est-ce qui vous a amené au pentathlon ?
« C'est la Fédération Française qui m'a envoyé un flyer proposant de participer à un test basé sur la course et la natation. J'ai tenté l'expérience. Enfaite, faire du sport toute la journée c'est ce qui me plait depuis toujours et en plus de ça, c'était mon rêve de faire du haut-niveau et de représenter la France sur des compétitions internationales. J'ai sauté sur l'occasion sans même savoir si ça allait me plaire. Et au final, ça marche plutôt bien. »

Quelle est pour vous le plus grand athlète français ? Et la plus grande ?
« Je pense à Tony Estanguet parce que c'est monstrueux ce qu'il a fait, triple champion olympique sur quatre olympiades. C'est juste monumental, c'est un athlète qui avait des qualités physiques monstrueuses mais aussi une tête bien faite, comme on peut le voir avec son statut politique aujourd'hui. Chez les femmes, je pense à Laura Flessel, championne olympique d'escrime. Une femme que j'aimais bien, c'est Félicia Ballanger, fin des années 90, elle faisait du cyclisme sur piste. C'est l'époque de Arnaud Tournant, Florian Rousseau, c'est la génération qui m'a fait rêver en cyclisme quand j'étais jeune. »

Quels sont vos prochains objectifs ? Jeux Olympiques 2024 ?
« Je repars pour quatre ans pour tenter l'aventure olympique à Paris. C'est l'objectif final mais entretemps, il y a des Championnats d'Europe et Championnats du Monde qui ont lieu tous les ans, ça reste des beaux et gros objectifs à atteindre. Après les Jeux de 2024, je me lancerais sûrement dans le triathlon longue distance, une discipline que je voulais faire avant le pentathlon. Je m'entraine déjà au cyclisme car en plus d'être complémentaire pour les épreuves comme la natation et la course à pied, je sais que dans 4 ans, je vais me mettre à fond dedans. »

Que diriez-vous à des jeunes qui souhaitent pratiquer votre discipline ?
« Ils ont totalement raison parce que c'est cinq sports qui n'ont rien à voir et en même temps qui sont liés. Cela permet de toujours pouvoir s'exprimer par rapport à ses qualités c'est-à-dire qu'on peut être moins fort que quelqu'un dans une discipline mais meilleur sur une autre. Le rapport de force varie d'une épreuve à l'autre, c'est pour ça qu'on peut vraiment s'y retrouver dans ce sport. C'est une manière de faire plein de choses quitte à arrêter après mais au moins se dire telle discipline n'est pas pour moi mais j'ai vraiment adoré cette discipline là et je vais l'approfondir. Par exemple, je connais une fille qui faisait du pentathlon, il se trouve que c'était une machine de guerre en tir et elle est maintenant en Equipe de France de Tir au pistolet. Ça permet de découvrir un talent que l'on n'aurait pas déceler. »

En un mot, qu'est-ce que représente le sport pour vous ?
« Plaisir sans aucun doute. A la base, sans parler de haut-niveau, le sport c'est le plaisir, l'évasion. C'est un peu poétique mais le sport à ce côté où dans l'effort on décroche totalement de la réalité du monde et on oublie ses problèmes, c'est la liberté. »


Propos recueillis le 16 novembre 2020 par Elise Leger.

Nos partenaires institutionnels


Socialisons-nous !

L'actu du sport en Normandie sur

Secrétariat Administratif

Ouvert du lundi au jeudi de 9h à 12h30
et de 13h à 17h et le vendredi de 13h à 15h

8 rue Germaine Tillion (Antenne de Caen)
Tel : 02 31 84 91 28
Port : 06 31 29 13 82



Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h30
et de 14h à 17h30

1 rue masson
(Antenne de Oissel)
Tel : 02 35 67 50 50
Port : 07 86 32 49 95

ANS 2020

Plan Sport & Territoire

Toutes les infos sur le PST en Normandie

Service Civique


Le CROS en intermédiation

Reportages


Observatoire du sport Normand


Présentation des travaux réalisés en 2020

Recommandations "SPORT-SANTÉ"

Medicosport-santé

Le dictionnaire à visée médicale des disciplines sportives

Sport Santé Normandie


L'annuaire régional des associations et structures proposant une activité physique adaptée

Norm'Handi

Labels clubs

plateforme Sport & Handicaps

RSO

Tout savoir sur la Responsabilité Sociétale des Organisations sportives

Guide Sports Nature

Pour profiter des activités de nature en préservant les espaces naturels

Sport Fomation Normandie

Le répertoire des formations du sport en Normandie
Le répertoire des formations du sport en Normandie

Centre Régional Jeunesse & Sports

Accédez au site des 5 antennes CRJS de Haute-Normandie : Vernon, Le Havre, Pt Couronne, Yerville et Léry-Poses

Partenaires privés


Calcul coût d'un emploi

Simulation en ligne

Moteur de Recherche