Interview - Alice DELTOMBE



Pouvez-vous svp vous présenter ?
Je m'appelle Alice Deltombe, je suis en 2ème année de STAPS en filière management du sport. Je suis pompier volontaire depuis un an et demi. Je suis Vice-Présidente du Bureau des Etudiants STAPS de Caen, en charge de l'événementiel.
J'ai fait du karaté pendant onze ans, je suis ceinture noire, j'étais au club de l'Aigle.

Pourquoi s'investir au sein du BDE STAPS de Caen ? Quel est votre rôle ?
Je suis Vice-Présidente en charge des événements. J'ai décidé de m'investir car j'avais envie de faire de nouvelles connaissances, de me créer un réseau, de découvrir le côté associatif de la filière STAPS. Être au sein de ce BDE me permet d'avoir une expérience et être en contact avec des professionnels. C'est une expérience humaine très forte.
Concrètement, nous essayons de mettre en place des choses pour faire vivre la filière STAPS. La période n'est pas la meilleure pour organiser des événements mais nous faisons des événements en distanciel. Nous avons participé à la Night Game Show. Nous avons participé à la Semaine Olympique et Paralympique 2021 en réalisant un micro-trottoir sur les connaissances des étudiants sur les Jeux Olympiques et Paralympiques et en mettant en avant le handisport sur nos réseaux sociaux. Nous avons fait un live sur notre compte Instagram avec une athlète paralympique malvoyante. Elle a répondu aux questions des abonnés et nous avons fait un cours de sport.

Quel constat faites-vous de la situation en STAPS ? Quel a été, selon vous, l'impact de la crise sanitaire sur la filière ?
Il y a un gros manque de moyens, il y a de plus en plus d'étudiants mais il y a de moins en moins de professeurs. Les équipements sont inadaptés voir même en ruine. Par exemple, à Caen, une partie d'un bâtiment s'est effondrée. C'est un problème que l'on trouve dans la plupart des filières STAPS de France, des bâtiments en mauvais état, des pistes d'athlétisme abimées… Les amphithéâtres sont bondés, les étudiants ne peuvent pas suivre les cours dans de bonnes conditions. Nous remarquons aussi qu'il y a beaucoup d'étudiants pour peu de place sur le marché du travail.
Concernant l'impact de la crise, les étudiants se sont retrouvés seul dans leur appartement donc il y a eu une augmentation des dépressions, de l'isolement, cela a même engendré des suicides. Un fort décrochage scolaire a été noté tout comme une démotivation générale.
L'ANESTAPS a lancé le #Stapsoublié pour rendre compte au Ministère de l'urgence de la situation, les étudiants et notamment les STAPS sont laissés de côté.

Demain, vous serez des professionnels du sport. De ce point, pensez-vous que les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 seront une belle opportunité pour les français ?
C'est une chance d'accueillir les Jeux en France en 2024 ! Cela va permettre de créer des emplois dans le secteur du sport et même au-delà. Cet événement va permettre de rassembler les gens, de créer du lien notamment à travers le bénévolat.
Ils vont permettre de développer le sport pour le grand public, de mettre en avant les Jeux Paralympiques. Les locaux qui seront utilisés sont pour la plupart déjà existant et ceux qui seront créés seront réutilisés, nous remarquons déjà des valeurs de développement durable pour ces Jeux. Le tourisme sera très important et permettra de faire découvrir notre pays. Les Jeux permettent de créer du lien entre les pays.

Quels sont les projets à court et à long terme pour votre BDE ?
L'objectif du BDE est de faire vivre le campus en organisant des projets, défendre et accompagner les étudiants dans leurs parcours.
A court terme, nous allons mettre en place une boutique de vêtements en ligne pour créer une véritable identité STAPS, créer de la cohésion. Nous allons continuer à développer notre communication sur les réseaux sociaux.
A long terme, nous allons participer à la Journée Nationale du Sport et du Handicap, le 24 mars. Nous avons la volonté de mettre en place des activités physiques pour tous, des initiations au sport adapté, cela permettra de rapprocher les étudiants. Nous envisageons d'organiser des événements en fin d'année scolaire notamment une soirée de désintégration. Nous allons créer une carte pour les adhérents du BDE, ils auront accès à des bons plans et des réductions.
Notre objectif est de créer une véritable identité STAPS pour toujours plus de cohésion et d'entraide entre les étudiants.


Propos recueillis par Élise Léger le 17 février 2021

Nos partenaires institutionnels


Socialisons-nous !

L'actu du sport en Normandie sur

Secrétariat Administratif

Ouvert du lundi au jeudi de 9h à 12h30
et de 13h à 17h et le vendredi de 13h à 15h

8 rue Germaine Tillion (Antenne de Caen)
Tel : 02 31 84 91 28
Port : 06 31 29 13 82



Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h30
et de 14h à 17h30

1 rue masson
(Antenne de Oissel)
Tel : 02 35 67 50 50
Port : 07 86 32 49 95

ANS 2020

Plan Sport & Territoire

Toutes les infos sur le PST en Normandie

Service Civique


Le CROS en intermédiation

Reportages


Observatoire du sport Normand


Présentation des travaux réalisés en 2020

Recommandations "SPORT-SANTÉ"

Medicosport-santé

Le dictionnaire à visée médicale des disciplines sportives

Sport Santé Normandie


L'annuaire régional des associations et structures proposant une activité physique adaptée

Norm'Handi

Labels clubs

plateforme Sport & Handicaps

RSO

Tout savoir sur la Responsabilité Sociétale des Organisations sportives

Guide Sports Nature

Pour profiter des activités de nature en préservant les espaces naturels

Sport Fomation Normandie

Le répertoire des formations du sport en Normandie
Le répertoire des formations du sport en Normandie

Centre Régional Jeunesse & Sports

Accédez au site des 5 antennes CRJS de Haute-Normandie : Vernon, Le Havre, Pt Couronne, Yerville et Léry-Poses

Partenaires privés


Calcul coût d'un emploi

Simulation en ligne

Moteur de Recherche