Interview - Sylvain LETOUZE



Bonjour Sylvain, pourriez-vous svp nous dire quelle(s) formation(s) avez-vous suivie(s) et nous présenter votre parcours professionnel ?
Je me suis lancé dans le journalisme après l'obtention de mon baccalauréat. J'ai appris sur le tas aux côtés de personnes bienveillantes qui m'ont énormément appris.
J'ai fait 19 ans de journalisme entre 2002 et 2021, principalement dans le sport. J'ai travaillé au niveau régional mais aussi national. Les 14 premières années j'étais à mon compte pour une dizaine de médias. Ensuite j'ai intégré, en tant que salarié, les effectifs du groupe Tendance Ouest/La Manche Libre.
Concernant ma pratique sportive, j'ai longtemps joué au football au niveau régional mais depuis une dizaine d'années je me suis tourné vers d'autres pratiques telles que le golf, le tennis et désormais le cyclisme.



Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre dernièrement le Comité Départemental Olympique et Sportif de la Manche ? Et comment voyez-vous votre collaboration avec le CROS Normandie ?
Tout simplement parce qu'après 20 ans auprès des clubs et des comités, je voulais me mettre à leur service. La ligne directrice de mon projet a été de passer de « à leur côté » à « à leur service ». Je pense que le réseau me permettra de m'adapter rapidement à cette nouvelle fonction au sein du CDOS de la Manche.
Ce nouveau poste va me demander beaucoup d'apprentissage, mon réseau est un avantage mais je vais devoir comprendre sur mes 6 premiers mois le fonctionnement de ce comité à travers les partenaires, les comités ou encore les services de l'Etat. Je souhaite apporter de la proximité avec les comités et les clubs.
Concernant notre collaboration avec le CROS Normandie, nous devrons continuer à entretenir d'excellentes relations et intervenir conjointement sur le territoire de la Manche. Nous avons des projets en commun mais avons aussi des actions indépendantes. Les élus et salariés des deux structures échangent régulièrement afin d'accompagner au mieux nos associations sportives dans leur développement et/ou lorsqu'elles rencontrent des difficultés, mais aussi afin de promouvoir les valeurs du sport et de l'olympisme, de lutter contre les violences dans le sport…



Nous savons que vous êtes un réel amoureux du sport. Les associations sportives et clubs professionnels de Normandie ont évolué ces dernières années. Quel constat dressez-vous ?
L'évolution des associations sportives et des clubs professionnels, hors crise sanitaire, est significative. Elle se traduit par une évolution dans la manière de consommer la pratique. Nous avons aujourd'hui des licenciés qui sont plus difficiles à fidéliser. Notre première mission est d'amener les personnes à la pratique et surtout faire en sorte qu'elles restent licenciées au sein de nos clubs. Nous ne sommes plus dans la pratique traditionnelle où l'on va exclusivement dans un club pour pratiquer en compétition mais pour le sport loisir, le sport à la carte et (re)trouver une structure qui offre du lien social. Nous devons agir pour offrir un large éventail de pratiques, cela passe par la proximité avec les clubs, les licenciés et toutes les personnes qui pratiquent ou souhaitent découvrir une activité physique ou sportive.
Pour le sport professionnel, c'est un moyen de mettre en avant notre territoire et nos athlètes au niveau national voire internationale. Les budgets sont parfois conséquents avec de grandes attentes des partenaires et des supporters. On constate que le « Sport spectacle » est apprécié et que les exigences du sport de haut niveau sont de plus en plus importantes avec une exposition médiatique et sur les réseaux sociaux qui ne cesse d'accroître.
Avec la crise sanitaire, nous devons attendre de voir l'ampleur du plan de relance proposer par les collectivités et l'Etat pour mettre en place des actions de relance de la pratique. Nous devons aussi bien cibler les clubs ou les disciplines les plus en difficultés afin de leur apporter une aide financière, opérationnelle et/ou administrative.


D'après-vous, qu'est-ce que l'Etat et/ou les collectivités pourraient mettre en place pour accompagner/soutenir de façon significative la pratique régulière d'une activité physique ou sportive ?
Là est tout le défi qui nous attend à la reprise de la pratique sportive. L'Etat et les collectivités doivent mettre en place des actions fondatrices, de nouveaux types d'actions, d'événements afin d'inciter à la pratique. Les CROS et les CDOS seront là pour identifier les besoins mais il faudra des annonces claires de la part du Gouvernement et des Ministères sur un plan de relance pour le secteur du sport.
Les bienfaits d'une pratique sportive régulière et adaptée ne sont plus à démontrer alors unissons-nous pour améliorer la santé des Français.



Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 vont vite arriver. Quelles sont vos attentes de cet évènement qui se tiendra en grande majorité aux portes de notre belle région Normandie ?
Cela fera, sans aucun doute, rayonner la région Normandie. Nos infrastructures sont prêtes, ou le seront bientôt, à accueillir des délégations. Le Centre Sportif de Normandie en est une excellente preuve. Nous avons une qualité de réception et d'hôtellerie nous permettant de se positionner sérieusement pour faire de ces Jeux une réussite. Nous devons dès à présent faire la promotion de la Normandie grâce au sport mais aussi grâce à la culture et aux nombreux sites touristiques que nous avons. Tout le monde à y gagner !
Je reste convaincu que nos jeunes et nos bénévoles ont une place à prendre au sein des JOP de Paris 2024. Cette flamme doit pouvoir briller dans les yeux de chacun et permettre de vivre intensément cette fête qui réunira des milliers de personnes venant du monde entier. Et je souhaite bien évidement qu'il puisse y avoir le plus d'athlètes, juges et arbitres normands retenus ! Le compte à rebours a commencé alors bonne chance à toutes et à tous.




Propos recueillis par Elise Leger le 14 avril 2021

Nos partenaires institutionnels


Socialisons-nous !

L'actu du sport en Normandie sur

Secrétariat Administratif

Ouvert du lundi au jeudi de 9h à 12h30
et de 13h à 17h et le vendredi de 13h à 15h

8 rue Germaine Tillion (Antenne de Caen)
Tel : 02 31 84 91 28
Port : 06 31 29 13 82



Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h30
et de 14h à 17h30

1 rue masson
(Antenne de Oissel)
Tel : 02 35 67 50 50
Port : 07 86 32 49 95

ANS 2020

Plan Sport & Territoire

Toutes les infos sur le PST en Normandie

Service Civique


Le CROS en intermédiation

Reportages


Observatoire du sport Normand


Présentation des travaux réalisés en 2020

Recommandations "SPORT-SANTÉ"

Medicosport-santé

Le dictionnaire à visée médicale des disciplines sportives

Sport Santé Normandie


L'annuaire régional des associations et structures proposant une activité physique adaptée

Norm'Handi

Labels clubs

plateforme Sport & Handicaps

RSO

Tout savoir sur la Responsabilité Sociétale des Organisations sportives

Guide Sports Nature

Pour profiter des activités de nature en préservant les espaces naturels

Sport Fomation Normandie

Le répertoire des formations du sport en Normandie
Le répertoire des formations du sport en Normandie

Centre Régional Jeunesse & Sports

Accédez au site des 5 antennes CRJS de Haute-Normandie : Vernon, Le Havre, Pt Couronne, Yerville et Léry-Poses

Partenaires privés


Calcul coût d'un emploi

Simulation en ligne

Moteur de Recherche